La particularité du vin de Bourgogne est la mise en valeur de ses terroirs et non de la technique de ses vignerons. Chaque vigneron rencontré pendant ces deux derniers mois en Bourgogne témoigne d’une humilité sans faille face à la nature. A titre d’exemple, la majorité de ces vignerons travaillent en culture biologique mais non revendiquée. Il ne s’agit pas de marketing mais de respect de la vigne et, évidemment, du consommateur.

Les vins de Bourgogne sont identifiés selon leur origine géographique et notamment selon leurs Climats, petites parcelles hiérarchisées aux noms enchanteurs et remplies de promesses ; tels que « La Pièce sous le Bois », « Les Beaux Bruns » ou encore « Les Amoureuses ». Chacun de ces Climats a ses particularités, ses forces et ses faiblesses.

Le morcelage des terres bourguignonnes remonte au Moyen-Age et derrière chaque Climat se cache une histoire. Le Climat « Charlemagne », situé au versant ouest du coteau de Corton sur Pernand-Vergelesse, tient son nom du célèbre Empereur et les premiers documents en parlant remontent à 1375. Le Climat « Romanée » est né quant à lui avec l’installation des moines de Saint Vivant au IXe siècle et fût baptisé « Romanée-Conti » par le Prince Louis–François de Bourbon-Conti en 1760, tel que nous l’explique Aubert de Vilaine, Président de l’association pour la candidature des Climats au Patrimoine Mondial.

Or, si les Climats sont perçus, à l’étranger comme en Bourgogne, comme des éléments ancrés dans l’histoire, il doit être rappelé, selon Olivier Jacquet, chargé de Mission pour la Chaire UNESCO « Culture et tradition du vin » de l’Université de Bourgogne, qu’il s’agit aussi de la réunion de facteurs géographiques, physiques et humains.

« Chacun peut s’approprier son histoire, à l’instar de la Bourgogne ». En effet, Olivier Jacquet  explique que la technique du zonage, reconnue aujourd’hui grâce aux AOC, s’est surtout développée entre le XIXe et XXe siècle. Chacun peut donc s’en inspirer librement sans craindre de devoir attendre plusieurs siècles pour en tirer ses fruits.

Nous allons donc, au travers de nos rencontres, vous conter comment le modèle bourguignon influence des viticultures lointaines…