Située dans l’océan Pacifique, dans l’hémisphère Sud, la Nouvelle-Zélande est constituée de deux principales îles, l’Ile du Nord et l’Ile du Sud, ainsi que de nombreuses petites îles. De part son isolement géographique, la Nouvelle-Zélande est l’un des derniers territoires à être découvert par l’homme. Les Maoris, population polynésienne, sont les premiers colons et arrivent en Nouvelle-Zélande aux XIème et XIIème siècles. Puis, les européens, avec l’explorateur Abel Tasman, ont débarqué en 1642 ; le pays est devenu une colonie britannique en 1840.

La superficie totale du pays est de 268 680 km2, soit un peu plus petite que l’Italie. L’Ile du Nord est principalement volcanique et possède une forte activité géothermique. Celle du Sud, la plus grande et la plus sauvage, est divisée en deux dans sa hauteur par une chaine de montagne, les Alpes du Sud.

Le premier vignoble est établi en 1851 par un missionnaire catholique, Jean-Baptiste Pompallier, dans la région de Hawkes Bay. Aujourd’hui, sur ces deux îles s’étendent plus de 36 000 hectares de vignes, soit moins de 1% de la superficie du vignoble mondial. Ce vignoble est divisé en une dizaine de régions viticoles qui possèdent chacune une typicité unique. Les vendanges se déroulent de fin février à fin mars en fonction des millésimes. Au niveau national, la production de vins blancs est supérieure et représente plus de 70% contre 20% de vins rouges. La principale variété cultivée est le sauvignon blanc, avec près de 50% de la surface viticole totale. Ensuite, viennent le Chardonnay et le Pinot Noir. Par ailleurs, les vins néo-zélandais sont embouteillés à près de 95% en capsules à vis.

Les principales régions viticoles :

Carte NZ

 

Auckland, Ile du Nord

A quelques kilomètres de la ville d’Auckland se trouvent de beaux domaines. Les principaux cépages de cette région sont le cabernet sauvignon, le merlot et le chardonnay. Nos recommandations : Kumeu River pour le chardonnay et Villa Maria. Une journée à Waiheke Island avec un déjeuner à Cable Bay.

Hawkes Bay, l’est de l’Ile du Nord

Cette région, située à proximité de la ville de Napier, est la seconde plus grande région viticole en superficie. Région très ensoleillée, elle se démarque principalement pour sa production de syrah et d’assemblage de type bordelais (cabernet sauvignon et merlot). Nos recommandations : Vidal, Esk Valley, Craggy Range et Te Mata.

Wairarapa, sud de l’Ile du Nord

La région Wairarapa est située au sud-est de la capitale Wellington. Martinborough est l’appellation la plus reconnue et la plus ancienne de cette région. Le sauvignon blanc de ce terroir est plus pur et minéral que celui de Malborough ; chardonnays et pinots noirs s’expriment également à merveille. Nos recommandations : Ata Rangi pour les chardonnays et Escarpment pour les pinots noirs.

Malborough, nord de l’Ile du Sud

Ce terroir est le plus grand du pays avec plus de 16 000 hectares dont une majorité de cépage sauvignon blanc. Depuis les années 1980, la qualité des sauvignons blancs est reconnue au niveau international et a permis à la Nouvelle-Zélande d’améliorer son image en tant que producteur de vins fins. On trouve aussi des cépages chardonnay et pinot noir. Nos recommandations : Fromm pour ses pinots noirs, Cloudy Bay, Brancott, Clos Henri et Forrest.

Central Otago, sud de l’Ile du Sud

A proximité de la ville de Queenstown, Central Otago est la Bourgogne de l’hémisphère sud : un travail artisanal et une passion commune, celle du pinot noir. Ce terroir est relativement petit et s’étend sur 1 800 ha avec plus de 75% de pinot noir. Nos recommandations pour ce terroir.