Sur la fin de la Great Ocean Road, nous nous rendons dans la région de Coonawarra, connue pour ses vins rouges. En langue aborigène, Coonawarra signifie « the place of wild honeysucke », lieu de la chèvrefeuille sauvage…

Nous commençons par le domaine Bellwether, dont le nombre de bouteilles de Bourgogne dans la cave et les cartes des côtes de Beaune et de Nuits sur les murs nous donnent une indication quant à l’influence de cette région située à 20 000 kilomètres de là !

Chez Redman, on fête le centenaire du domaine, quatrième génération d’hommes de la famille Red, un nom prédestiné. Le grand-père dans les années 1970 avait pour philosophie de faire des vins de garde. Le petit fils garde cette même philosophie aujourd’hui.

Le plus gros producteur ainsi que le plus ancien de la région est Wynns Coonawarra Estate. La visite de la salle de dégustions nous prépare pour les domaines plus commerciaux de la Barossa Valley.

Nous visitons en effet l’incontournable Jacob’s Creek : 600 hectares en Australie ainsi que des contrats avec des producteurs. 172 hectares en Barossa, 86 pays à l’export. Nous dégustons entre autre, un vin élevés 20 mois en fût de chêne puis 2 mois en fûts de whisky achetés à Pernod Ricard. Pourquoi pas…

_2180043

Nous nous arrêtons ensuite chez Penfolds. S’il s’agit d’un important domaine d’Australie, celui-ci propose de jolies choses, notamment son « Bin 138 » Shiraz Grenache et Mataro (autre nom du mourvèdre, imprononçable pour les australiens), très fruité, et disponible en France.

Le nom « Bin », décliné pour différencier les vins de Penfolds, représentait à l’époque la zone de stockage dans la cave : toujours le même numéro au fil des années avec une constance dans le style, et un numéro facile à retenir.

Nous partons ensuite à la recherche des petits producteurs de la Barossa, et trouvons avec onheur le concept de « Artisans of Barossa » : sept viticulteurs se sont rassemblés et ont ouvert une cave commune avec restaurant et salle de dégustation. On y trouve de très bons vins avec un véritable travail sur la qualité. L’idée est simple mais efficace, la salle de dégustation propose ainsi une très large gamme de vins, dont la majorité sont excellents.

Notre dernière visite dans la Barossa s’effectue au domaine Small Fry. Nous y rencontrons le propriétaire, Wayne, personnage haut en couleurs et passionné, ainsi que ses « woofers », touristes qui échangent le gîte et le couvert contre leur main d’œuvre dans les vignes. Wayne aime la nature et surtout sa terre. Il la cultive en biodynamie et y conserve les arbres fruitiers au milieu de ses vignes afin d’y apporter une certaine mixité : « Les vieilles vignes sont comme des personnes âgées, il faut en prendre soin ! ».

Nous dégustons ses vins en pleine fermentation, promis à un bel avenir.

_2180066

Nous nous dirigeons enfin vers Mc Laren vale et nous arrêtons déguster les vins de Primo Estate : pain frais et huile d’olive nous accueillent pour accompagner les différentes variétés du Rhône.

Nous engageons la conversation sur le fait que toutes les bouteilles de vin en Australie sont fermées par une capsule à vis et non un bouchon en liège comme chez nous. Tous nous expliquent qu’ils trouvent de meilleurs résultats avec les capsules, sans l’aléa du « vin bouchonné ». Malgré le bruit magique du bouchon tiré de la bouteille, nous comprenons que la capsule a beaucoup d’avenir.

Une autre particularité des domaines australiens est le travail de l’image des salles de dégustations, du choix des noms et des étiquettes. A titre d’exemple, le domaine Alpha Box & Dice. Dont le marketing y très appuyé, carte de visite, déco, nom et lettre de l’alphabet sur les bouteilles… Les salles de dégustations sont toujours animées et en musique, tel que chez le domaine biodynamique Paxton. Le domaine Battle of Bosworth lui change de nom en fonction de sa clientèle, et se nomme « Spring seeds » pour le marché américain car le nom sonne trop anglais…

Notre mois d’aventures australiennes s’achève par la visite de la ville d’Adélaïde, étudiante et très agréable puis enfin la découverte de Sydney, où nous dégustons entre bourguignons un vin de la Hunter Valley en face du majestueux Opéra…