Au sud de Tel Aviv, dans la région de Samson, notre route s’arrête au domaine Sphera, où nous rencontrons le vinificateur Doron Rav Hon qui a fait ses études en Bourgogne ! Il nous accueille dans sa salle de dégustation au style très épuré, limite clinique, où nous découvrons sa gamme de vins blancs. Que du blanc. Pourquoi ? « Parce que ça marche avec mon caractère de vignes, plus clair, sans maquillage, plus intéressant ». Tout un concept donc, le terme « sphera » ayant été choisi pour faire référence à l’ensemble des éléments qui doivent s’équilibrer, tout en rondeur. Un nom pertinent après dégustation selon nous.

Doron Rav Hon – Sphera Winery

Le vinificateur Doron Rav Hon est aussi consultant pour le domaine Midbar, « Midbar » signifiant « désert » en hébreu. En effet, les vignes sont situées en plein milieu du désert du Neguev ! Nous allons donc déguster du vin casher provenant du désert… il paraît même que nous pouvons trouver des chameaux dans les vignes ! Les Nabatéens faisaient du vin dans le désert, preuve en est que les éléments y sont réunis pour faire du bon vin !

Vignes dans le désert du Neguev

Vignes dans le désert du Neguev

Nous sommes accompagnées de Yotam Sharon, consultant et œnologue israélite rencontré lors de notre diner de winemakers israéliens, qui connaît bien la région. Le propriétaire de Midbar nous explique qu’il aime particulièrement faire du vin dans le désert car il s’agit d’un marché de niche, et que le terroir y est très intéressant selon lui. Situé à 800 mètres d’altitude, les températures varient de façon très importante entre la nuit et le jour. Evidemment, les vignes sont irriguées, ce qui permet un contrôle total des vignes.

Il nous explique qu’en contrôlant l’eau, ils peuvent faire souffrir la vigne, afin de produire un meilleur vin. Il n’y a pas d’humidité, donc pas de maladies…c’est aussi ce que nous explique Eran Goldwasser, vinificateur du domaine Yatir, portant le nom de la région, au sud des collines de Judée.

Ces vins du désert font partie d’un projet de « desert wine route ». En effet, le gouvernement veut inciter les israéliens à venir dans cette partie du pays où David Ben Gourion, premier ministre emblématique, y possédait une maison et où il y est enterré.

Il s’agit donc d’un terroir à suivre…