Le Liban, c’est une autre façon de penser le terroir, avec 300 jours d’ensoleillement par an et près de sept mois sans pluie, les problématiques ne sont pas les mêmes que celles des terroirs français. Dans ce contexte aride, certains choisiront l’irrigation des vignobles, d’autres demanderont aux vignes de se surpasser et d’aller puiser dans les sous-sols l’eau nécessaire à leur croissance. Les maladies des vignes sont quasiment inexistantes ici, la principale menace est la canicule estivale, durant la maturation des baies. On citera les vins du millésime 2010 qui, avec plus de deux semaines à 45°C, sont plus généreux et opulents, avec pour certains des saveurs de fruits cuits.

Les cépages dominants sont principalement les cépages français du Rhône et de Bordeaux. Il existe quelques cépages locaux principalement utilisés dans des assemblages, cépage merwah, ou pour la production d’arack, cépage obeïdi. Vous pourrez déguster un vin issu de ce dernier au Clos Saint-Thomas ou Domaine Wardy.

Clos Saint-Thomas, Bekaa - Liban

Plus de 75% des vins produits au Liban proviennent de la Bekaa, vallée à l’est du pays qui s’étend du nord au sud et qui dessine la frontière avec la Syrie. Bekaa signifie morceau et symbolise parfaitement le lieu, un patchwork de terres agricoles. Cette plaine agricole à 900 mètres d’altitude est bordée de montagnes, le Mont Liban à l’ouest et l’anti-Liban à l’est. Les vignes se déploient principalement à plus de 1000 mètres d’altitude sur les coteaux, les meilleurs terroirs ; certaines parcelles sont au cœur de la vallée.

Baal

Notre coup de coeur : Domaine de Baal.

Nos recommandations :
Château Kefraya 
Domaine des Tourelles 
Domaine Wardy (disponible chez Nicolas)
Château Marsyas 
Château Khoury 
Château Musar
Ixsir
Clos Saint-Thomas
 
Notre coup de cœur :
Domaine de Baal (disponible à la cave de l’insolite à Paris XI ou à la route des vins à Dijon) 
 

A l’écart de cette célèbre région viticole, le long du Mont Liban, il existe des terroirs très riches avec des productions plus confidentielles. Le Mont Liban s’élève entre la capitale, Beyrouth, et la vallée et parcourt le pays du nord au sud. Ce terroir bénéfice du vent marin en faisant un emplacement de premier choix pour les vignes. Notamment les montagnes du Chouf, partie sud du Mont Liban, qui sont une région précoce à 800 mètres d’altitude. Ou encore dans la partie Nord, les régions de Kfifan et Batroun.

 
Nos recommandations :
Adyar 
Château Belle-Vue 
Massaya 
Aurora
Coteau de Botrys 
Atibala 
 

Ainsi les terroirs à retenir sont les coteaux de la Bekaa, la région de Kfifan, le Chouf et le Mont Liban. Terroirs pas toujours indentifiables car il n’existe pas de système d’appellation au Pays du Cèdre.

Enfin rendements faibles et volonté de produire des fins vins font que le standard qualitatif des vins est très élevé au Liban en comparaison à d’autres régions viticoles. Autrement dit les vins libanais sont tout simplement bons !

Domaine de Baal, Bekaa - Liban