La viticulture est ancrée dans l’histoire du pays et chère à tous les arméniens. L’Arménie est l’une des plus vieilles civilisations viticoles mais ce secteur est en retard. En effet, il a souffert au cours du XXe siècle sous les soixante-dix années de domination soviétique. Durant cette période, Géorgie et Moldavie se chargeaient de la production de vins ; l’Arménie, quand à elle, produisait le Brandy.
 

Aujourd’hui, le Brandy reste important dans la culture arménienne, aussi bien pour sa production, principalement exportée en Russie, que pour sa consommation. Le secteur viticole est lui en pleine reconstruction, la production de vin s’améliore et augmente chaque année, les habitudes de consommation changent lentement, et le vin remplace petit à petit le Brandy sur la table des arméniens. Par ailleurs, le dynamisme de quelques producteurs passionnés, comme Zorik Gharibian ou Varuzhan Mouradian, va permettre au pays de se hisser rapidement au rang de nation viticole de qualité.

UN PEU D’HISTOIRE
DSC01357

Caverne de Tertchounneri, Vayots Dzor – Arménie

L’Arménie, berceau du Christianisme, se revendique aussi comme le berceau du vin, appuyant ces propos par des faits historiques.

Tout d’abord, dans la tradition judéo-chrétienne, Noé le père de la viticulture a planté des pieds de vigne sur les contreforts de l’Ararat, après que son Arche s’y soit échouée. Ce récit est conté dans la Genèse « Or, Noé commença par être un bon cultivateur et planta alors trois vignes », une histoire biblique vieille de 5000 ans. Ensuite en 2007, une équipe internationale, dirigée par Boris Gasparian, a découvert une ancienne fabrique de vin dans la caverne de Tertchounneri, région de Vayots Dzor. Cette fabrique de vin, comprenant un pressoir rudimentaire et une cuve d’argile entouré de pépins de raisin et des Karas, serait la plus ancienne du monde et daterait de 6000 ans.

LE TERROIR & LES RÉGIONS VITICOLES

Areni Grappes, Van Ardi Vineyards, Sasunik (Aragatsotn) - Armenia

Cépage Areni, Van Ardi Vineyards – Arménie

Le terroir arménien est caractérisé par son altitude élevée, plus de 90% du pays est situé à une altitude supérieure à 1000 mètres. Le vignoble le moins haut est celui du Haut-Karabagh situé à près de 800 mètres. Les cépages les plus répandus sont le cépage Areni pour les vins rouges et les cépages Tchilar et Voskeha pour les vins blancs. Le vignoble destiné à la production de vin s’étend sur 15 000 à 17 000 hectares et le marché est dominé par une trentaine de producteurs officiels. La production de vin est aussi l’apanage des petits vignerons qui produisent traditionnellement leur vin dans des amphores en terre cuite appelées Karas et le vende localement dans un contenant quelque peu surprenant, des bouteilles en plastique.
Zorah Wines, Rind (Vayots Dzor) - Arménie

Karas – Arménie

Le terroir arménien peut sembler peu propice à la culture de la vigne. Les hivers sont très rudes, notamment dans la plaine de l’Ararat, où il est nécessaire d’enterrer les pieds de vigne pour les protéger. Un travail titanesque ! Heureusement, ce n’est pas le cas pour toutes les régions viticoles du pays, la région du Tavouch par exemple, qui est plus basse en altitude et plus douce en température, ne requiert pas une telle tâche. A contrario, les étés sont caniculaires obligeant les viticulteurs à irriguer leurs vignobles. Là encore, la technique est quelque peu étonnante. L’eau est une denrée rare ici, elle est contingentée par le gouvernement qui ouvre de temps à autre les vannes… Seule solution, l’irrigation par inondation. Cependant, quelques domaines, conscients de l’importance d’un apport régulier et au compte goutte en eau, ont construit des bassins de rétention d’eau.

Bassin rétention eaux, Tierras de Armenia, Ararat Valley - Arménie

Bassin de rétention d’eau, Tierras de Armenia, Ararat Valley – Arménie

Les principales régions viticoles en Arménie sont le Vayots Dzor (sud-est de la capitale Erevan), le Tavouch (région Nord-Est à la frontière de l’Azerbaïdjan et la Géorgie), la plaine de l’Ararat et le Karabagh.

LA RÉGLEMENTATION
L’organisation du monde viticole se met doucement en place, il n’existe à ce jour pas de réglementation stricte sur les appellations ou les méthodes de production. Mais la volonté est là et la mise en place d’une législation adaptée prendra quelques années. Les quelques producteurs ouverts sur le marché extérieur se sont alignés aux règles internationales afin de pouvoir proposer leurs produits à l’export.

Il existe toutefois une interdiction issue d’une croyance assez singulière. Les vignes de la plaine de l’Ararat sont considérées immunisées contre le phylloxera. Ainsi, les autorités ont prohibé l’importation de pieds greffés dans cette région ; autrement dit les vignes de la plaine de l’Ararat sont plantées en franc de pied.

US ET COUTUMES
« Kenatz » pour porter un toast.
 
ÉVÉNEMENT
Traditionnal Areni Wine Festival – Wine and Harvest Celebration
 
NOS RECOMMANDATIONS
Restaurant In vino
Restaurant Caucasus Tavern
Restaurant Dolmama
Domaine Zorah
Domaine Van Ardi
Domaine Tierras de Armenia
Domaine Hin Areni
Domaine Old Bridge
 

Outre cette richesse viticole, l’Arménie possède des paysages spectaculaires et de nombreux sites culturels. Un pays à visiter !

Lac Sevan - Arménie

Lac Sevan – Arménie